COVID-19 : insertion, formation professionnelle, recrutement, qu'en est-il ?

L'UE57 communique les informations réactualisées au 8 avril 2020 pour les acteurs de l'insertion professionnelle, de l'apprentissage et de la formation professionnelle

À compter du 11 mai 2020, les centres de formation sont susceptibles d’accueillir à nouveau dans leurs centres des stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi). Les organismes devront nécessairement respecter le protocole national de déconfinement. Un guide ad hoc proposé aux entreprises spécialisées dans les professions du numérique, l’ingénierie, le conseil, l’événementiel et la formation professionnelle, complète le protocole national. Il est susceptible d’évoluer en fonction de la situation.

  • Structures de l’insertion (SIAE, EA) et structures privées recrutant des PEC

La Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle a communiqué sur les modalités d'application du chômage partiel dans le secteur de l'insertion par l’activité économique, des entreprises adaptées et des entreprises à but d’emploi de l’expérimentation Territoire zéro chômeur longue durée.

  • Apprentissage

Le Ministère du Travail actualise régulièrement un questions/réponses relatif aux conséquences du COVID-19 sur l'apprentissage en entreprise.

  •  Formation professionnelle des salariés, alternants et personnes en recherche d’emploi

Le Ministère tient à jour un questions/réponses sur les conséquences du COVID-19 sur la formation professionnelle des salariés, alternants et personnes en recherche d’emploi. 

Le gouvernement a également émis un questions/réponses destiné aux organismes délivrant des formations via la plateforme moncompteformation. 

A noter : le dispositif « FNE-Formation » est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par : 

  • l’augmentation du niveau de prise en charge des coûts pédagogiques
  • le soutien aux formations des salariés placés en activité partielle
  • l’élargissement du périmètre des entreprises éligibles

Les entreprises et les branches professionnelles en sous-activité prolongée, voire en arrêt total d'activité peuvent désormais demander à bénéficier du FNE-Formation en plus de l'activité partielle afin d'investir dans les compétences de leurs salariés. A ce sujet, un autre questions/réponses est en ligne sur le site du Ministère du Travail. 

Vous y retrouverez également un modèle de convention afin de définir les conditions et modalités d’une aide du Fonds National de l’Emploi pour la formation de salariés de l’Entreprise placés en activité partielle, en vue de maintenir l’emploi.

L'ensemble des évolutions prévues pour ce dispositif est recensé dans ce document émis par le Ministère du Travail.

  • Recrutement

La plateforme #MobilisationEmploi mise en place par Pôle Emploi tend à favoriser les recrutements sur certains secteurs prioritaires (médico-social, agriculture, agroalimentaire, transport, logistique, aide à domicile, énergie, télécoms) dans le strict respect des exigences sanitaires.
Si vous êtes en recherche de main d'oeuvre dans ces secteurs, nous vous invitons à vous connecter à la plateforme mobilisationemploi.gouv.fr

Pour faire face à des difficultés de recrutement dans certains secteurs en tension ou pour éviter le chômage partiel en cas de baisse d'activité, une entreprise peut également avoir recours au prêt de main-d'œuvre. L'employeur met alors des salariés inoccupés à disposition d'une autre entreprise utilisatrice pendant une durée déterminée. Le prêt de main-d'œuvre doit obligatoirement être à but non lucratif pour l'entreprise prêteuse.  Il s’agit donc d’une mise à disposition temporaire qui suppose l’accord du salarié et des deux entreprises. Dans ce cas, le salarié conserve son contrat de travail et 100 % de son salaire habituel versé par son employeur d’origine. L’entreprise qui l’accueille rembourse ce salaire à l’entreprise d’origine.

Pour vous accompagner dans cette démarche, le Ministère du Travail a diffusé un modèle de convention et un avenant au contrat de travail.

Vous pouvez également consulter les monographies du Grand-Est afin de mieux appréhender les stratégies régionales en matière d’emploi-formation.

Nos équipes restent à votre écoute : contact@ue-57.fr