Le Président de la Fédération BTP Moselle s’exprime

Pierre SCHAEFFER, Président de la Fédération BTP Moselle, a vivement réagi aux propos de la Ministre du Travail

La Ministre du Travail Muriel Pénicaud, affirmant que la France a « besoin de tout le monde sur le pont » a déclaré ne « pas comprendre » l’initiative « défaitiste » de certaines entreprises de Rhône-Alpes visant à faire « arrêter tous les chantiers ». Pierre SCHAEFFER, Président de la Fédération BTP Moselle, a exprimé dans les médias la colère du secteur vis-à-vis de cette déclaration.

Le Président a d’ailleurs adressé un courrier à la Préfecture de Moselle afin de demander une pause officielle des chantiers. En cause : l’impossibilité de mise en place des mesures barrières sur les chantiers, pendant les réunions ou lors des déplacements. Il souligne également l’arrêt de la filière en amont et en aval de la construction : architectes, industriels, fournisseurs, déchetteries, empêchant tout maintien de chantier. Pierre SCHAEFFER dénonce des incohérences de la part du gouvernement, appuyant d’un côté les mesures de confinement, et contraignant de l’autre les entreprises du BTP à travailler. Le travail doit certes reprendre, mais dans des conditions de sécurité acceptables. La demande du Président se concentre sur une suspension momentanée de l’activité, afin de permettre l’organisation et la mise en place de moyens de protection. Pour cela, une écoute réciproque est nécessaire, sans laquelle il sera de plus en plus compliqué de trouver des solutions acceptables et applicables, garantissant la santé et la sécurité des salariés.

Jacques CHANUT, Président de la Fédération du Bâtiment, appelle également à davantage de clarté et de cohérence de la part du gouvernement.  

Pour l’heure les entreprises et la fédération ont décidé de stopper les chantiers sur lesquels les mesures de sécurité ne sont pas respectées.