Joëlle Bouchend'homme, c'est ensemble que l'on avance

Entrée comme secrétaire en 1995 au sein du groupe CORBIAUX, Joëlle Bouchend'homme, désormais Présidente, décide de racheter la branche peinture du groupe, pour ne pas voir le nom de sa société disparaître.


Alors que la holding Corbiaux est sur le point d'être liquidée, Joëlle Bouchend'homme décide de racheter l'une de ses branches. Elle explique : " ancienne salariée du groupe CORBIAUX liquidé en fin d’année 2015, je décide début 2016 d’utiliser mes indemnités chômage pour racheter la branche peinture. Entrée en 1995 en tant que secrétaire, mon attachement viscéral pour l’entreprise ne s’est pas démenti au fil des années. En apprenant jour après jour auprès de techniciens les spécificités du travail de peinture et de revêtement de sols souples, je suis devenue responsable technique et commerciale, pour finir directrice travaux. "

La société actuelle, spécialisée dans la pose de revêtements de sols, peintures intérieures et décoration de qualité, emploie une quinzaine de personnes, principalement des anciens salariés du groupe CORBIAUX. Selon la Présidente, pour travailler sur un marché toujours plus difficile avec des challenges à relever, la fidélité d’une équipe professionnelle et compétente s’avère chaque jour primordiale. "C’est ensemble que l’on avance, seule je ne suis rien "

En effet, la crise de 2008 a rebattu les cartes ; depuis, le niveau des marchés n’a jamais vraiment retrouvé de couleurs. Dans ce contexte il reste deux options : faire du volume pour compenser des marges très faibles, ou assumer un positionnement plus haut de gamme avec des tarifs permettant aux entreprises de vivre. " Aujourd’hui, c’est ce dernier choix que j’ai fait ".

Intervenant sur tout le territoire français mais avec une priorité au secteur local, la société a pour clients des groupes privés, des particuliers, des maisons de retraite, des communes, ainsi que des établissements hospitaliers publics et privés. Avec le temps, beaucoup de force et de conviction, j’ai réussi à prouver à de nombreux architectes les qualités de l’entreprise. Les acteurs du bâtiment me font aujourd’hui confiance, et je les en remercie. Ils participent ainsi à la renommée de la société connue pour des prestations d’excellente qualité ".

Pour cette chef d'entreprise, l'objectif est de pérenniser l’entreprise et les emplois qui y sont rattachés, " tout en réalisant chaque jour un travail dont le personnel et la clientèle peuvent être fiers " . Joëlle Bouchend'homme ne s'arrête pas là : " mon souhait est également de former une nouvelle génération de peintres et de poseurs de revêtement de sols, tout en sachant que cette branche d’activité exigeante n’attire pas forcément ".

La Covid-19 passant par là... " Lors du déconfinement, la société a suivi à la lettre les préconisations de sécurité imposées par l’Etat et bien encadrées par les organismes professionnels comme l’UE57. Quelques procédures ont été revues, une nouvelle rigueur s’est imposée. Mais aujourd’hui, grâce au personnel qui a accepté de décaler ses congés, les travaux prévus ont pu être réalisés dans les temps et aucun retard n’est enregistré. " 

Pour Joëlle Bouchend'homme, la rentrée s’annonce plus sereine mais maintenir qualité et satisfaction de la clientèle reste un combat permanent.