France

Le territoire français sait se rendre attractif auprès des entreprises, qu’elles soient une grande entreprise ou une microentreprise.

Ainsi, plus de 3,5 millions d’entreprises sont implantées sur ce territoire français.

Entreprises

En 2015, le nombre d’entreprises dans les secteurs marchands non agricoles présentes sur le territoire français était de 3,82 millions.

Parmi elles, 287 sont des Grandes Entreprises (GE), employant 3,9 millions de salariés en équivalent temps plein (ETP), soit 29% du total des salariés. A l’opposé, 3,67 millions sont des microentreprises employant 2,4 millions de salariés en ETP, soit 18% du total des salariés. Entre ces deux opposés, près de 5 800 Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) et 140 000 PME non microentreprises emploient respectivement 25% et 28% des salariés en ETP.

Le secteur le plus concentré est celui des activités financières et assurances. 26 Grandes Entreprises y emploient 74% du total des salariés ETP. L’industrie, comme l’information-communication, sont organisées autour de Grandes Entreprises et d’Entreprises de Taille Intermédiaire. En effet, dans l’industrie 91 GE et 1 682 ETI emploient respectivement 32% et 34% des salariés en ETP. Dans l’information-communication, près d’une vingtaine de GE et 281 ETI emploient respectivement 39% et 27% des salariés en ETP. Concernant les activités rassemblant le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration, les différentes catégories ont un poids proche de la moyenne, des GE aux microentreprises qui desservent un marché de proximité. Dans le secteur des services, qu’ils soient destinés aux particuliers ou orientés vers les activités spécialisées scientifiques ou techniques, la majorité des salariés travaillent dans les PME, y compris les microentreprises (56% et 62% respectivement). Dans la construction, en dépit de la présence d’une dizaine de GE, la surreprésentation des PME (y compris microentreprises) est encore plus forte (73% des salariés).

Dans les secteurs non financiers, les GE dégagent près d’un tiers de la Valeur Ajoutée, les ETI un quart, les PME ainsi que les microentreprises réalisent le reste à parts à peu près égales, autour de 20%. 57% de la VA est ainsi produite par près de 6 000 entreprises (GE et ETI) qui réalisent aussi 85% des exportations.

Valeur Ajoutée

En 2016, la Valeur Ajoutée de l’économie nationale s’élève à 1 992 milliards d’euros. Les sociétés non financières et les Entreprises Individuelles (EI) sont les plus gros contributeurs en produisant près de deux tiers de la VA (64%), devant les administrations (18%) et les ménages (11%).

Le commerce, les transports, l’hébergement, la restauration, ainsi que les branches des autres services principalement marchands non financiers produisent la moitié de la VA en 2016, devant les services principalement non marchands (23%) et l’industrie (14%). Sur longue période, la branche industrie est en repli continu (elle représentait 23% de la VA en 1980). Au contraire, la part des autres services principalement marchands non financiers est passée de 24% en 1980 à 34% en 2016.

Compétitivité

Entre 2012 et 2016, la part de marché des exportations françaises dans les exportations mondiales de biens reste stable à 3,1%.

La compétitivité-coût de la France, mesurée par-rapport à ses partenaires de l’OCDE et en incluant l’effet du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE), recule très légèrement en 2016 de -0,4% en moyenne annuelle.

De même, la compétitivité-prix de la France se dégrade en 2016 (-1,6%) mais progresse au total de 7,7% depuis 2008. La dégradation de la compétitivité-prix en 2016, plus forte que celle de la compétitivité-coût, témoigne d’un moindre effort de marge relatif des entreprises exportatrices françaises. Cette amélioration des marges à l’exportation en 2016, supérieure en France à celle de ses principaux partenaires commerciaux, pourrait permettre aux entreprises françaises d’investir davantage que leurs concurrents dans les facteurs hors-prix de la compétitivité.

La compétitivité, en France, apparente du travail de l’ensemble de l’économie, mesurée en PIB par heure travaillée, évolue entre 2010 et 2015 à un rythme proche de la période 2002 à 2007.

Investissement

En 2015, l’investissement corporel brut hors apports des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s’élève à 183,5 milliards d’euros. Il progresse de 3,5%.

Les secteurs qui investissent le plus sont l’industrie (52 milliards d’euros), l’immobilier, les services aux entreprises, les transports, le commerce et l’information et communication. Dans l’industrie, l’industrie manufacturière cumule 30 milliards d’euros d’investissements grâce notamment à l’agroalimentaire (7 milliards), la fabrication de matériel de transports (5 milliards), la métallurgie (3 milliards) et l’industrie chimique (3 milliards).

En 2015, sur les 2,4 millions d’entreprises (hors microentreprises) des secteurs principalement marchands non agricoles et non financiers, 1,1 million ont réalisé des investissements, soit 46% des entreprises.

Les montants investis par les entreprises sont faibles, en lien avec le niveau de leur activité. Pour un quart des entreprises sans salarié ayant investi, l’investissement est inférieur à 1 000 euros, et pour une sur deux il est inférieur à 3 100 euros. Le montant médian investi des entreprises de 1 à 9 salariés est 1,8 fois supérieur à celui des unités non employeuses. Celui des unités de 10 à 249 salariés l’est près de douze fois plus. Celui des entreprises de 250 salariés ou plus, il s’élève à plus de 2,2 millions d’euros. Ainsi, l’investissement en France est concentré sur un nombre relativement faible d’entreprises : 2,1% des entreprises ayant investi, réalisant chacune un investissement de plus de 500 000 euros, sont à l’origine de 86% du montant total de l’investissement des secteurs principalement marchands, non agricoles et non financiers. A l’opposé, 650 000 entreprises réalisent un investissement inférieur à 100 000 euros.

Rejoignez-nouset profitez de nombreux avantages

Élargissez votre réseau

Restez informés et soyez représentés

Développez votre entreprise

Adhérer

Contactez-nous

Merci d’utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

(*) Champs obligatoires