Reconfinement : l'UE57 adresse une lettre ouverte aux élus Mosellans

L'Union des Entreprises de Moselle et le MEDEF Grand-Est demandent à l'ensemble des élus de Moselle de manifester leur soutien à leurs commerçants de proximité, poumons sociaux et économiques des centres villes et des quartiers.

Déjà très fragilisés par le 1er confinement, ces femmes et ces hommes sont une nouvelle fois les premières victimes de ce 2ème confinement. 

Lors du déconfinement, nos commerçants ont été parmi les plus rigoureux pour faire appliquer les gestes barrières et ont investi de l'argent pour accueillir en toute sécurité leur clientèle, qui reste en tout état de cause libre de choisir de s'y rendre ou non. 

Aucune étude scientifique ne démontre que les contaminations sont plus importantes dans la catégorie des commerces dits« non essentiels » que dans les autres. 

Nous souhaitons que les élus locaux demandent au gouvernement des dérogations d'ouverture pour ces commerces. 

Les élus locaux ont le devoir de manifester tout leur soutien à leurs commerçants car tous ceux qui ne pourront pas se relever de cette nouvelle fermeture laisseront derrière eux des femmes et des hommes anéantis et démunis financièrement, ainsi que des friches commerciales dans des centres villes déjà trop souvent délaissés. 

Les victimes de la CoViD se comptent aussi dans les commerces. Quand vous perdez votre outil de travail, vous perdez aussi toute votre vie. 

A 55 jours de Noël, n'oublions pas celles et ceux qui font vivre économiquement nos quartiers et Cœurs de Ville. Les Noëls de Moselle sont emblématiques de notre département, nous devons les défendre. 

Les élus locaux ont le devoir d'agir pour demander la réouverture de leurs commerces dans le respect le plus total des gestes barrières et mesures sanitaires.