Sandra Delauzanne, se réinventer pour mieux s'adapter

Sandra Delauzanne, fondatrice de l'Organisme de formation ISEAH Formation, s'exprime sur la formation digitale à distance qui est selon elle aujourd'hui incontournable pour les entreprises.


Créé il y a bientôt 10 ans, ISEAH Formation est né du souhait de vouloir donner à chacun une chance de réussir, développer sa motivation, réussir son intégration professionnelle à tout âge et tout niveau scolaire, avec des solutions de formations adaptées.

Constamment à l'écoute des entreprises et des demandeurs d'emploi, ISEAH Formation adapte le plus justement possible un emploi à un projet professionnel en proposant des formations métiers plébiscitées par les différents acteurs du marché de l'emploi.

" Nous sommes spécialisés dans les métiers du commerce et de la grande distribution, nous proposons une offre de formation en alternance par le biais des contrats d'apprentissage et de professionnalisation. ISEAH Formation s'est fixé ce triple objectif "conseiller, former, intégrer", en mettant en place les moyens pédagogiques nécessaires à la formation et à la réussite des salariés. "

Réagir face à la crise

Quand est venu le temps du confinement, Sandra Delauzanne a du adapter les conditions de travail pour son équipe :  " nous avons identifié les personnes pouvant télétravailler et celles contraintes au chômage partiel. " L'organisation s'est faite de manière naturelle car ISEAH Formation évolue depuis déjà plusieurs années grâce à des outils collaboratifs.

Sandra Delauzanne précise : " l'un de nos points forts est d'être une structure à taille humaine, ce qui nous a permis d'être flexible et réactif face à toute demande sur des besoins en formation alternance & continue et accompagnement de nos entreprises partenaires et apprenants. Nous évoluons principalement avec un secteur qui n'a pas été confiné, en effet, on ne peut que remercier encore les commerçants qui n'ont pas chômé, eux aussi pendant cette période. "

ISEAH Formation à mis l'accent sur le "digital learning" avec notamment la création de dispositifs de formation sur mesure. " Je dois avouer que cette partie n'a pas été de tout repos, et nous mobilise encore aujourd’hui ", spécifie-t-elle. 

Sandra Delauzanne, accompagnée de ses collaborateurs, a saisi l'opportunité de ce contexte difficile pour préparer le futur. " Nous avons profité de cette période pour peaufiner notre catalogue de formation continue, et favoriser l'utilisation du Compte Personnel de Formation, pour les salariés et demandeurs d’emploi. "

Se réinventer pour répondre aux besoins de ses clients

La réorganisation du travail lors de la crise s'est faite de manière efficace puisque ISEAH Formation a su répondre continuellement aux besoins de ses clients. " Toutes les missions en cours se sont poursuivies normalement. Nous avons été à leur écoute et d'un soutien sur cette période si particulière. "

Selon Sandra Delauzanne, la vision sur la suite de l'année s'avère plus contrastée en fonction des secteurs d’activité. " Quelques entreprises nous ont annoncé que leur budget formation était annulé ou suspendu pour l'année 2020. Beaucoup de grands groupes affichent comme priorité de retravailler sur le business ; même si les collaborateurs ont besoin d'être formés, les modules se feront sans doute sur des temps plus courts, totalement à distance. Certains clients chez qui nous devions intervenir pour des formations en présentiel ont, d'abord, songé à repousser nos interventions, avant de nous demander de les transformer entièrement en modules à distance. "

Adaptation et réactivité ont donc été les mots d'ordre pour cet organisme de formation. L'équipe a su proposer des solutions innovantes et appropriées. 

" Nous avons réalisé un gros travail de ré-ingénierie afin de proposer des solutions clés en main, faciles à mettre en place. Il a donc fallu revoir le découpage des contenus, avec un déroulé rythmé différemment, s'approprier de nouveaux outils pédagogiques. Nous avons créé des petites séquences, des ressources interactives, proposé des vidéos. Nous avons développé les classes virtuelles où les formateurs peuvent former en live, mais à distance, les apprenants et apprentis. "


Entre présentiel et digital

Selon Sandra Delauzanne, le plan de relance de l'apprentissage annoncé par le gouvernement sera un vrai soutien pour le secteur. " Nous gardons espoir que le contrat de professionnalisation soit lui aussi soutenu. Les entreprises sont aujourd'hui toutes convaincues que la formation à distance va devenir un enjeu important pour elles. Ceux qui restaient prioritairement sur du présentiel ont pu constater pendant le confinement que leurs collaborateurs apprécient les outils digitaux et qu’ils continueront à les exploiter, notamment pour se former. Certains secteurs sont obligés de faire des mises à jour réglementaires, techniques, auprès de leurs équipes, ce qui nous assurera des missions, que ce soit en présentiel ou en digital. "

" Il va nous falloir être plus innovants, plus performants, encore plus adaptables aux demandes de nos clients. "

Sandra Delauzanne retient seulement le côté positif de cette période de confinement. " Un sentiment de plus grande proximité humaine, malgré la distance ! Nous nous sommes tous découverts, ou redécouverts. Nos échanges avec les clients étaient souvent plus spontanés, personnels. Chacun donnait à voir une partie de sa vie privée, avec le conjoint ou les enfants passant dans le champ de l’ordinateur ! Ce côté informel, souvent sympathique, restera dans ma mémoire. Que ce soit avec nos clients, ou bien nos salariés auprès desquels l’entraide a aussi beaucoup joué. "